Elefant Paris-Dakar 89

jeudi 19 janvier 2006.
 

En 1989, L’Elefant ne présente aucune évolution majeur, et seul la planche de bord semble continuer de changer : l’instrumentation s’électronise un peu plus...

(JPG)
Instrumentation ’89.
L’évolution est à chaque fois discrète mais sensible.

L’équipe de l’année 1989 présente Edi Orioli, premier italien victorieux sur Honda l’année passée, de la course africaine.

(JPG)
Team 1989
Orioli, Terruzzi, Picard, De Pétri, Merel dans le désordre...

Toujours les couleurs Lucky Explorer, Edi Orioli, Ciro de Petri, Claudio Terruzzi et Gilles Picard forment alors un groupe potentiellement gagnant, mais pour la enième fois, la réussite tourne et l’expédition en terre africaine se révèle infructueuse. La moto italienne doit encore une fois reporter son rendez-vous avec la victoire.

(JPG)
De Petri dans les dunes.
12e à l’arrivée, Orioli finira 6e cette année là.

Cette fois pourtant, ce sont surtout les gommes qui, sollicitées d’une part par le couple du moteur Ducati et grevées d’autre part par le poids du carburant nécessaire aux longues étapes, ne résistent pas aux contraintes et sont la cause de la décevante sixième place d’Orioli.

Récap’ technique :

Cylindrée : 904.1 cc
Admission : Carburateur double-corps Weber 44 DCNF
Refroidissement : Air/Huile
Puissance à la roue : NC
Couple à la roue : NC
Suspension avant : Fourche Marzocchi à 41,7
Suspension arrière : Monoamortisseur Öhlins Type 46HRCS
Dimensions roue ar. : 90x90x21"
Dimensions roue av. : 140x90x18"
Capacité carburant : NC