Réfection des étriers et MC de frein

Rester en sécurité en rénovant ses freins
lundi 15 octobre 2007.
 

Nos Cagiva commencent à accuser le poids de leurs années... mais elles le font plutôt bien. L’un des points important de toute machine est le freinage.
Les 750VFR, Seven-Fifty et autre Africa-Twin qui ont été équipé de ces étriers Nissin ont connu les mêmes problèmes de grippage au bout d’un moment.

Cela ne remet pas en cause la qualité du freinage lorsque l’étrier est en bon état, mais plutôt son entretien qui doit être un peu plus soutenu que sur les modèles équipés de Brembo. Rien de compliqué, mais mieux vaut savoir comment faire.

Dans la même veine, un bon nettoyage de Maître-cylindre est une excellente chose sur des machines de cette âge là... donc voilà comment faire pour une bonne remise à neuf du système de frein de nos machines.


Outils Nécessaires :
-  Un réglet.
-  Un jeu de clés BTR.
-  Un cliquet et ses douilles.
-  Un petit tournevis plat.
-  De la paille de fer fine (000) ou le côté vert d’une éponge.

Matériel Nécessaire :
-  De la graisse neutre (Molycote 111 par exemple).
-  De la graisse au cuivre.
-  Du liquide de frein DOT4 ou DOT5.1


L’ETRIER DE FREIN AVANT NISSIN (900ie et 750AC)

1- Débloquer les axes de plaquettes si il y a lieu. Démonter ensuite les étriers. Enlever les axes de plaquettes, déposer les plaquettes et sortir les pistons au maximum avec la pression hydraulique du maître cylindre en les bloquant avec un réglet sur les arrêts de plaquette qui leur font face (jamais à la pince, cela marque les pistons). Une fois bloqués contre le réglet, ils sortiront à la main... et au dessus d’un bassin (le liquide de frein va couler).

2- Déposer la durite de frein et laisser s’écouler le restant du liquide dans le bassin.

3- Démonter la vis de purge et vérifier que les trous d’évacuation de purge ne soit pas bouchés.

4- Sortir les pistons à la main et les joints de leurs gorges délicatement avec un petit tournevis plat.

5- Avec de la paille de fer trés trés fine (00) ou le côté vert d’une éponge, polir les pistons pour enlever toutes traces de grippage (voir la différence entre les 2 pistons).

6- Nettoyer les gorges de joints de pistons avec grand soin, en profiter pour passer un petit coup de paille de fer à l’intérieur de l’étrier ( logement des pistons) après les avoir séché avec un papier ou un chiffon. Nettoyer soigneusement l’étrier.

7- Inspecter l’état des joints et au moindre doute , les changer par des neufs (voir sur le forum dans la rubrique "Références Utiles" pour retrouver les bonnes références).

8- Graisser trés légérement vos joints, les reposer dans les gorges, graisser légérement le logements de pistons et les pistons, puis les reposer dans l’étrier.

9- En l’absence de graisse spéciale (Brembo), utiliser de la Molycote 111, c’est une graisse neutre qui n’altére pas les caoutchoucs.

Cette graisse convient aussi pour le graissage des colonnes de coulissement de l’étrier.

10- Repousser les pistons à fond, et reposer le support d’étrier

11- Reposer les plaquettes aprés avoir nettoyé les axes et graissé les filetages avec de la graisse au cuivre. ( Molycote 1000).

L’étrier est à présent reconditionné, le reposer sur la fourche.


LE MAITRE-CYLINDRE DE FREIN AVANT

1- Déposer le maître cylindre, et déposer le levier.

2- Sortir le clip de retenue du piston et déposer le piston.

3- Nettoyer le piston et tous les conduits interne du maître cylindre, vérifier l’état des joints du piston et les graissez.

4- Remonter le tout et procéder à la purge du systéme avec du DOT 4 ou 5.1 de marque.

La sécurité, ça n’a pas de prix.

Attention : cet article traite d’un matériel de sécurité. NE VOUS LANCEZ PAS DANS CE PROCESSUS SEUL SI VOUS N’AVEZ PAS DU TOUT D’EXPERIENCE à ce niveau mécanique.

Ceci dans votre propre intérêt.