Montage de "Crash-bars" Hepco & Becker (750AC et 900IE/AC)

Utile en TT...
vendredi 13 avril 2007.
 

"Voilà, j’ai reçu mes Crash-bars H&B, reste à les monter". Reste...

Quelques-uns ont eu quelques surprise sur la liste EAB lorsqu’ils ont voulu monter leurs barres... Des petits riens, mais des trucs qui pourrissent la vie si on a pas l’habitude de mettre un minimum les mains dedans. Pourtant c’est assez simple, donc j’explique pour vous ;o)

Tout d’abord, pour commander ces barres, il n’y a que très très peu (voir un seul) de revendeurs Hepco & Becker en France. donc voici l’adresse (que je recommande chaudement d’ailleurs, ils sont très rêglos) :

STAMAC sarl
12 rue d’Anjou
67 380 LINGOLSHEIM
tél : 03 88 77 25 11

Une fois que les joujoux sont arrivés, on ouvre le colis et on trouve bien empaqueté les fameuses barres avec un succin manuel de montage... en allemand... ok, ok, je vous le traduis et le met en téléchargement ici même ;o).

(JPG)
Y a plus qu’à...
Commander et recevoir ses barres, c’est fastoche... Les monter si t’as pas l’habitude de mécaniquer,...

Là, on est devant la moto... par quoi commencer ???

On est parti ???


Outils Nécessaires :
-  Un jeu de clés BTR.
-  Un jeu de clés plates ou mixtes.
-  Un cliquet avec ses douilles.

Matériel Nécessaire :
-  Le kit crash-bars HB.
-  De la graisse au cuivre.


On considère que la moto est déjà démunie de ses carénages, sabot, réservoir.

Prendre soin de mettre de la graisse au cuivre sur les pas de toutes les vis pour que l’entretien éventuel ne pose aucun problème par la suite.

1- Se munir des clefs BTR adaptées et démonter le support moteur arrière le plus haut.
On a du bol, c’est le plus facile.
Premier piège : il faut aussi desserrer les support moteur du dessous, histoire de desserrer le cadre et de libérer de l’espace pour récupérer les entretoises d’origine et installer les barres et leurs entretoises (deux larges pour le 750 ou une large et l’étroite pour le 900)...

(JPG)
Fixation arrière droite.
Ne pas oublier de desserrer les autres supports moteur, sinon c’est balaise...

2- Laisser la longue vis de support prête à renfoncer et approcher le Crash-bar de droite.
Attention, l’avant de la barre doit reposer côté extérieur du cadre, sur le support du maître-cylindre de frein arrière. Tu mets dans l’ordre suivant : vis-cadre-barre-entretoise-moteur...
et tu renfonces la vis jusqu’au milieu du moteur.

3- L’autre côté, approcher ta barre gauche, et là, encore attention, la patte de fixation avant vient à l’intérieur du cadre, entre celui-ci et le cylindre avant.
On place l’arrière de la même manière que celle de droite, mais en ordre inversé, forcément : moteur-entretoise-barre-cadre-écrou. Ne pas encore resserrer les supports moteurs, histoire de garder la liberté de la barre pour la rêgler.

(JPG)
Fixation arrière gauche.
Si le moteur n’est pas centré (ça arrive), le mien est d’être deux ou d’utiliser un cric pour le bouger. Théoriquement on bataille pas longtemps.

4- Fixation avant droite du moteur : démonter les deux vis de support du maître-cylindre de frein arrière, virer les vis et prendre les deux vis les plus petites (6x30) qui viennent remplacer les origines. Récupèrer la rondelle d’origine.
L’ordre de montage : vis-rondelle-barre-cadre-MC-écrou.

(JPG)
Fixation avant droite basse.
Là, c’est du simple, tout tombe en face, y a que l’ordre à respecter. Ne pas oublier de récupérer les rondelles d’origine.

5- Repasser à gauche et là, petite difficulté : la barre vient contre le cadre (déjà, faut forcer un peu pour la ramener...) et... les trous semblent un peu trop vers l’avant... Préparer à l’avances les deux écrous (M8 nylstop) et rondelles.
Approcher le U comportant les pas de vis contre le cadre, s’arranger pour le faire pénétrer dans les trous de la barre et hop : mettre directement les rondelles puis écrous... (p’tain, le "hop", ça rend la chose super facile à l’écrit...) et serrer le tout.

(JPG)
Fixation avant gauche basse : le hic.
C’est là qu’il va falloir faire jouer ses p’tits bras musclés : la barre arrive à quelques centimètre (faut la tirer) et les trous tombent pas en face (peut être faute à ma boucle de cadre réparée, mais je crois pas).
(JPG)
Fixation avant gauche basse : ça passe.
Après quelques efforts, tout rentre dans l’ordre. Pas d’affolement, j’ai réussi seul donc au pire à deux c’est du beurre ;o)

6- Voilà, nos deux barres sont posées, reste à mettre le rigidifieur avant. Y a pas plus simple : vis (M8x25), rondelle, rigid., rondelle et écrou (M8 nylstop).

(JPG)
Rigidificateur.
Cette barre rigidifie l’ensemble et empêche trop de torsion en cas de chute. Facile à monter : tout tombe en face.

NE PAS OUBLIER DE RESSERER MAINTENANT LES SUPPORTS MOTEUR.

Résultat :

(JPG)
Vue d’ensemble arrière.
Ça paraît super large, mais c’est qu’il manque le réservoir.
(JPG)
Vue latérale droite.
Les barres remontent assez haut pour protéger comme il faut carénage et réservoir en cas de chute.
(JPG)
Fixations.
Les fixations sont bien trouvées et permettent de trouver une bonne rigidité sans fragiliser la boucle inférieure du cadre.
(JPG)
Côté galère...
Finalement, le coup de démonter le support moteur n’est rien à côté de la fixation avant gauche...

Et voilà... pas compliqué, mais faut pas se laisser pièger : à toi de jouer ;o)

Attention, ce billet ne tient pas lieu de notice de montage, ce n’est que le partage d’une expérience. Le rédacteur, le site et son webmaster ne peuvent être tenus pour responsable si votre montage n’est pas bon.